Risques de l’abandon de poste

Risques de l’abandon de poste pour les salariés en CDI, en CDD, et pour les employeurs

Des risques de l’abandon de poste existent pour le salarié en CDI ou en CDD, mais aussi pour l’employeur. Le salarié en CDI qui  préfère l’abandon de poste à la démission pour éviter les inconvénients de celle-ci, devrait mesurer les risques de l’abandon de poste avant de prendre sa décision. Le salarié en CDD qui n’envisage pas d’autres solutions faute de pouvoir démissionner, méconnait aussi les risques de l’abandon de poste pour lui. Nombre d’employeurs ignorent également qu’ils courent aussi des risques très graves, lorsque l’un de leurs salariés abandonne son poste.

Pour connaître ces risques de l’abandon de poste, deux articles spécifiques traitent des situations particulières des salariés en CDI et de ceux en CDD. Un autre article s’adresse aux employeurs, dont la problématique n’est évidemment pas la même.

Connaître les risques de l’abandon de poste concernant les salariés en CDI, en CDD, ou les employeurs :

risques de l'abandon de poste pour le salarié en CDILes risques de l’abandon de poste pour le salarié en CDI

Le salarié qui abandonne son poste prend d’autres risques que d’être licencié. Le problème c’est que le salarié qui décide d’abandonner son poste n’est nullement conscient de ces risques. Explication de ces risques, qui vont de celui de se retrouver pendant un certain temps sans revenu, à celui de se voir réclamer des dommages et intérêts, sans oublier le sabotage de son avenir professionnel.

risques de l'abandon de poste pour le salarié en CDDLes risques de l’abandon de poste pour le salarié en CDD

Le salarié en CDD n’a pas la possibilité de démissionner, c’est pourquoi l’abandon de poste lui apparaît être la solution pour quitter son emploi. L’ennui c’est que le salarié en CDD qui abandonne son poste ne connait pas les risques qui peuvent en résulter et qui, de fait, se réalisent souvent pour certains. Par exemple, le salarié peut ne pas être libéré et ne plus avoir de revenu pendant un certain temps.

risques de l'abandon de poste pour l'employeur7 risques de l’abandon de poste pour l’employeur

L’employeur peut très facilement commettre une erreur qui peut lui coûter cher, suite à un abandon de poste d’un de ses salariés. L’explication en est que les employeurs connaissent mal les risques que présente pour eux l’abandon de poste d’un salarié. Pour éviter de tomber dans un des pièges, voici les 7 risques de l’abandon de poste à connaître par les employeurs concernés.

Parce que les risques de l’abandon de poste sont loin d’être négligeables, nous vous présentons les alternatives à l’abandon de poste, en comparaison de l’abandon de poste : la démission et la rupture conventionnelle pour les salariés en CDI, les alternatives existantes pour les salariés en CDD, le licenciement amiable qui peut être basé sur un autre motif que l’abandon de poste, ou faire reconnaître une inaptitude médicale à l’emploi (pour en savoir plus, voir Licenciement pour inaptitude) et la prise d’acte de la rupture du contrat.

Rejoindre la page catégorie Définition abandon de poste et explications

Ou la première page du site abandon de poste

Ce site gratuit est financé par la publicité, merci de nous soutenir.

© Abandon de poste – La marque et le contenu du site abandondeposte.fr sont soumis à la protection de la propriété intellectuelle. Le site Abandon de poste est le 1er site complet d’expertise et conseil autour de l’abandon de poste. Article : Les risques de l’abandon de poste. Les mots clés sont : risques de l’abandon de poste ; quels risques ; risques pour le salarié en CDI ; risques pour le salarié en CDD ;  risques pour l’employeur ; abandon de poste ;  erreurs à éviter ; risques encourus ; alternatives à l’abandon de poste.

 

Comments

  • José 93 dit :

    Bonjour,
    Depuis la fin de mes congés je ne vais plus travailler. J’aurai dû reprendre le 25 juillet, mais j’ai décidé de faire un abandon de poste car j’en avais marre de la boîte. Je pensais que mon employeur ferait très vite une procédure de licenciement après m’avoir mis en demeure de reprendre mon travail. Mais depuis plus de deux mois et demi, j’attends et rien ne se passe. Pas la moindre nouvelle et plus de rémunération. Mon employeur a-t-il le droit de ne rien faire, de ne plus me payer et de ne pas me licencier ?
    Salutations.

    • admin2412 dit :

      Bonjour,
      Votre employeur a tout à fait le droit de ne pas vous licencier suite à votre abandon de poste, même si ce n’est pas, à mon avis, une bonne solution pour lui comme pour vous, ce que montrent les articles sur les risques de l’abandon de poste.
      Il a aussi le droit de suspendre votre rémunération pour ce qui correspond au travail non effectué à partir de votre abandon de poste. Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter aux articles que vous trouverez dans la catégorie Salaire, 13e mois, congés payés, chômage.
      Bien cordialement.

  • Lucas dit :

    Bonjour,
    On m’a dit que l’employeur pouvait réclamer des dommages et intérêts au salarié en abandon de poste. Ce risque est-il réel ?
    Merci de votre réponse.

    • admin2412 dit :

      Bonjour,
      Suite à un abandon de poste, un employeur peut réclamer des dommages et intérêts au salarié en abandon de poste s’il peut prouver l’existence d’un réel préjudice pour l’entreprise. En pratique il est vraiment rare que les employeurs poursuivent les salariés, pour deux raisons : la nécessité de l’existence d’un préjudice démontrable et le fait qu’un employeur, ou même un DRH, a d’autres choses à faire qu’il juge plus importantes.
      Bien cordialement.

  • 1 2